Quelle farine sans gluten pour mon bébé ?

nourriture bebe

Le lait maternel est assurément indispensable à la croissance et au bon développent de Bébé. Cependant, vers son quatrième mois, l’introduction d’une diversification alimentaire est recommandée pour satisfaire ses besoins nutritionnels et sa satiété. Les céréales infantiles représentent l’un des principaux aliments qui viennent relayer le lait. Le plus souvent, il est conseillé aux parents de les associer au biberon afin de faciliter l’assimilation et la déglutition de ces nouvelles formules dans le régime du tout petit. Certes, les spécialistes n’approuvent pas à 100% ces méthodes de par les conséquences qu’elles peuvent avoir sur l’équilibre nutritionnel de bébé. Toutefois, elles s’avèrent tout de même efficaces dans certaines circonstances comme pour garantir un sommeil continu au chérubin en la lui donnant le soir avec le biberon habituel. Parmi les conditions à respecter pour suivre ce régime figurent le choix d’une farine sans gluten évitant les risques d’intolérance et la modération dans sa consommation.

 

Une sélection de farine sans gluten idéale pour Bébé

 

Il est intéressant de donner à Bébé de la farine infantile à partir de 4 mois, car à cet âge, elle viendra combler ses besoins caloriques. En réalité, cette diversification alimentaire est plutôt recommandée pour fournir une réserve d’énergie au bout de chou grâce aux apports en sucres lents qu’elle lui assure. Introduire petit à petit cet aliment permettrait alors à bébé de tenir jusqu’au repas sans grignoter durant la matinée et sans manifester sa faim.

Etant donné que le gluten constitue une protéine indigeste pour Bébé surtout pour les prédisposés, il est essentiel de choisir les farines infantiles qui n’en contiennent pas. Nombreuses sont les céréales indiquées dans ce sens notamment le maïs, le riz et le sarrasin. Il a également été prouvé que le quinoa est dépourvu de cette forme de protéine créant une intolérance chez les petits. Si les parents souhaitent introduire le blé dans le régime de leur bébé, ils doivent procéder à l’extrait du gluten dans cette céréale au préalable. Il est utile de remarquer que certaines farines offrent un intérêt diététique non négligeable pour le bien être des bébés. Par exemple, les farines de caroube sont préconisées pour leur effet anti-diarrhéique tout comme les crèmes de riz. L’avis d’un spécialiste est toujours recommandé pour s’assurer des bienfaits de ces produits chez chaque bébé.

 

La meilleure option parmi les farines sans gluten proposées sur le marché

 

Les farines infantiles sans gluten sont aujourd’hui de plus en plus plébiscitées et elles se retrouvent dans presque tous les rayons pour bébé. Il existe un large éventail de sortes de farines sur le marché et elles se différencient par leur méthode de préparation.

Trois solutions sont proposées aux parents concernant la bonne farine sans gluten à donner au bébé. La première correspond aux formules non cuites qui nécessitent une cuisson au préalable. Celles-ci sont à base de céréale qui a été pulvérisée. Elles demandent un minimum de préparation d’environ un quart d’heure. La deuxième formule fait référence aux farines dites précuites c’est-à-dire des farines contenant de l’amidon transformé en sucres plus facilement assimilables par l’organisme des tous petits. Le temps de mise au point de cette préparation varie de 5 à 10 minutes. Enfin, il y a la troisième option qui désigne les farines infantiles cuites ou encore préparations instantanées. Elles ne requièrent aucune cuisson et présentent une texture particulièrement légère. Il est vrai que cette dernière solution permet un gain considérable dans la préparation des repas de bébé, cependant, elle n’est pas tolérée par les nourrissons dont l’appareil digestif est encore très fragile.

 

Prioriser les farines infantiles étiquetées et bien règlementées

 

Avec le nombre élevé de farines infantiles sans gluten proposées sur le marché, il n’est pas toujours évident de faire le bon choix. C’est pourquoi, il faut repérer les produits dont la composition a été strictement suivie par les nutritionnistes et prendre en compte les règles d’étiquetage destinées à ceux-ci. Ces farines se reconnaissent par les indications présentent sur le contenant. Les mentions inscrites sont à considérer et elles doivent être indiquées obligatoirement. Le fait d’avertir sur certains ajouts dans les produits ou encore préciser les modes de préparation spécifique des farines est impératif. Ainsi, même la connaissance de la teneur de chaque composant peut s’avérer utile. En outre, il vaut mieux pencher pour les farines sans gluten fabriquées à partir de céréales issues de l’agriculture biologique. C’est une manière de garantir la qualité des mets à donner au tout petit.

 

Favoriser les céréales sans gluten aromatisées

 

La meilleure façon d’introduire une céréale ou tout simplement une nouvelle nourriture dans le régime de Bébé est de sélectionner celle qui stimule le goût. Celles qui sont aromatisées se voient plus appréciées que le reste. Grâce à cette technique, le bébé ne se lassera pas facilement de son nouveau régime alimentaire. Bien au contraire, il acceptera vivement ce changement et son appétit sera amélioré. Associée au biberon ou donnée suivant une recette spéciale, la farine sans gluten aromatisée permettra vite à Bébé de découvrir de nouvelles saveurs.

En vue d’éviter la prise de risque inutile, il est préférable de choisir les bonnes farines sans gluten pour le bébé. Cette initiative est valable au moins jusqu’à son cinquième mois. Il est très important que les parents sachent que l’intolérance à cette protéine peut causer de sérieux troubles digestifs et troubler la bonne croissance de l’enfant prédisposé si elle n’est pas respectée. En dépit du fait qu’il est désormais autorisé d’associer la farine sans gluten à l’alimentation lactée du bébé, il faut savoir modérer sa consommation. Son apport calorique sous forme de sucres lents constitue son principal inconvénient. Il peut engendrer une prise de poids incontrôlée de l’enfant ultérieurement. C’est justement pour cette raison qu’il est souhaitable de faire attention au choix des farines à donner pour son bébé. L’idéal serait de prioriser celles bio et dont la préparation convient à la fragilité du système digestif du petit. L’introduction est à réaliser progressivement et avec modération. Eviter de précipiter les choses et donner la farine à un bébé de trois mois. D’après les spécialistes, il serait plus sage d’attendre les 4 mois du bébé et commencer par une farine sans gluten légère, simple et dépourvue de sucre. Une fois qu’il aura entamé ses 5 mois, il pourra goûter aux formules sucrées puis aromatisées. Dans ces cas là aussi, le mode de préparation variera en fonction de son appétit. Les parents seront libres de concocter un potage combiné avec de la crème de riz par exemple ou donner directement des céréales adaptées selon leur convenance. Bien entendu, le suivi des conseils avisés d’un expert en diététique pédiatrique moderne est nécessaire pour chaque étape de la croissance du bébé. Toutes les décisions prises devront découler d’une concertation entre les parents qui auront préalablement consulté un spécialiste. Il faut juste remarquer que l’introduction des farines sans gluten à l’alimentation du bébé n’est certainement pas obligatoire. Il existe même certains pédiatres qui ne le recommandent pas quoique certaines mères sont incitées par la réussite de leurs prédécesseurs et décident elles-mêmes d’en offrir à leur chérubin. Tant que la quantité donnée est régulée à la normale surtout pour un petit glouton, les risques d’obésité sont limités.

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *