Comment déterminer mon poids idéal

formule poids idéal

En cette ère d’évolution rapide et perpétuelle tant bien technologique qu’idéologique qu’est la nôtre, nous sommes tous devenu obsédé par notre corps et l’image d’un corps parfait dicté par les normes esthétiques occidentales. Certains, de ce fait, adoptent un régime draconien pour perdre un peu de graisses et d’autres commencent à lire le plus de blogs de santé possible et manger au-delà de la satiété pour essayer de gagner un peu de poids et il y a ceux qui se sont remis aux sports. Mais la plus grande question qui a une fois réuni tous ces catégories de gens, qui voulaient se reprendre en main, est : « quel est mon poids idéal ? ».

 

Notion de poids idéal

 

N’ayant pas de définition précise le poids idéal reste encore une idée assez vague et ambigüe. Selon la médecine, une personne atteignant ce poids idéal aura moins de chance de présenter une maladie liée à son poids (hypertension, diabète, maladies cardio-vasculaires, etc.). Cependant, ce poids idéal sera compris dans un intervalle de poids et ayant pour moyenne « le poids idéal théorique ». Ce poids idéal théorique dépend de chaque personne de sa taille, de son âge, de son sexe, de son ossature, de sa morphologie, de sa musculature, etc. Nombreuses sont les formules mathématiques mises à notre disposition pour essayer de déterminer notre poids idéal théorique en fonction de divers facteurs mais le principal restera la taille. Des formules qui donnent des résultats qui peuvent varier fortement de l’une à l’autre et qui ne sont que d’intérêt théorique.

 

Parlons d’abord de l’imc

 

IMC ou Indice de Masse Corporel a été inventé par un scientifique belge Adolphe Quetelet et permet d’évaluer la répartition du poids suivant la taille de la personne. Son calcul est très simple il suffit de diviser le poids par le carré de la taille :

IMC = Poids (kg) / Taille² (m)

 

Par exemple, une personne qui pèse 80 kg et qui mesure 1.74 m aura un IMC de 26.42 kg.m-2. Et puisque nous parlions de poids idéal, il serait un poids dans l’intervalle permettant d’avoir son IMC compris entre 18.5 et 25.

Et Voici un tableau permettant d’interpréter l’IMC :

IMC (kg·m−2) Interprétation
Moins de 16,5 Dénutrition ou famine
16,5 à 18,5 Maigreur
18,5 à 25 Corpulence normale
25 à 30 Surpoids
30 à 35 Obésité modérée
35 à 40 Obésité sévère
Plus de 40 Obésité morbide ou massive

 

Mais cet indice a été conçu pour seulement pour les personnes entre 18 et 65 ans mais permet juste de trouver quelques interprétations chez les 0 à 18 ans. De plus, il ne prend pas en compte ni la masse osseuse ni la masse musculaire et donc inadapté pour certains groupes d’individus dont les sportifs de haut niveau, les bodybuilders, les géants et les nains, les amputés, etc.

Pour une femme l’IMC idéal serait de 22 et 22.5 pour les hommes et connaissant votre taille puis par une simple manipulation mathématique vous pourriez trouver votre poids idéal théorique.

 

Formule de Broca

 

La formule la plus simpliste que nous connaissions tous :

Poids idéal = taille (cm) – 100

Et sa simplicité est l’origine de sa limite car le poids idéal à tendance à être surestimé dès qu’on augmente en taille.

 

Formule de Lorentz

 

Il existe une formule très populaire datant de 1929 pour trouver ce fameux poids idéal : « le formule de Lorentz ».

Poids idéal femme = taille (cm) – 100 – (( taille (cm) – 150) / 2.5 )

Poids idéal homme = taille (cm) – 100 – (( taille (cm) – 150) / 4 )

 

Cette formule est valable seulement pour les personnes âgées de plus de 18 ans et mesurant entre 140 et 220 cm. Cette formule est inspirée de celui de Broca mais Lorentz avait ajouté un facteur correctif introduisant la taille et une constante traduisant le sexe de l’individu.

De même pour l’IMC cette formule ne prend en compte ni l’âge, ni l’ossature, ni la morphologie de la personne.

 

Formule de Creff

 

Cette troisième formule permet de déterminer ce qu’on appelle le « poids idéal théorique ». Cette formule se veut de corriger la formule de Lorentz en introduisant des variables selon l’âge et la morphologie mais toujours en se basant sur la taille. Cependant, la variable suivant le sexe a été omise. Suivant 3 groupes de morphologie on a les formules suivantes :

  • Dans la catégorie « fine » on a :

Poids idéal = [ taille (cm) – 100 + ( Âge / 10 ) ] * 0.9 * 0.9

  • Dans la catégorie « normale » on a :

Poids idéal = [ taille (cm) – 100 + ( Âge / 10 ) ] * 0.9

  • Dans la catégorie « large » on a :

Poids idéal = [ taille (cm) – 100 + ( Âge / 10 ) ] * 0.9 * 1.1

Sa limite réside dans la fait que les notions de « fine » « normale » « large » restent vagues et très subjectives pour trouver des résultats satisfaisants.

 

La formule de Monnerot-Dumaine

 

Cette formule tente d’introduire la notion d’ossature et de masse musculaire en utilisant la circonférence du poignet dans sa formule :

Poids idéal = ( taille (cm) – 100 + 4 * circonférence du poignet (cm) ) / 2

 

Limites et discussions

 

Tous ces méthodes de calcul ont leurs propres intérêts et limitent cependant ils permettent de voir d’un point de vue quantitatif votre corpulence ce qui reste un avantage majeur. Ce sont des formules issues de statistique et non de théorèmes mathématiques donc donnent des résultats approximatifs qui peuvent satisfaire une population et non une autre. Par exemple ces calculs peuvent être concluants pour les individus de type caucasien mais pas probant pour les asiatiques.

La notion de poids idéal demeure subjective et non exclusif mais néanmoins elle donne un objectif à atteindre pour toute personne qui a la volonté de gagner ou de perdre du poids qui dans les deux cas nécessite une autodiscipline et une volonté de fer. Ou bien juste par soucis de santé, la première idée qui nous vient tout de suite en tête reste celle de se peser sur une balance et de trouver des références sur combien on doit prendre ou perdre.

D’autres dirons que le poids n’est qu’un chiffre et qu’il suffit d’accepter son corps comme il est, mais comment accepter son corps dans un monde où règne le diktat de l’apparence ? notre société exige de nous d’être parfait suivant une norme de beauté figée et toute faite. Et les médias ne sont d’aucunes aides, au contraire ils adulent ces gens « beaux » et nous poussent de plus en plus à ce culte du corps. Peut-être qu’il y en a qui ont réussi à accepter leur corps et ne sont plus influencés par ce que la société pense mais la plupart sont encore complexés à cause de leur physique et leur apparence, surtout les adolescents.

Gardez ceci en tête rien ne peut remplacer votre appréciation personnelle car l’essentiel est de se sentir bien dans son corps rien ne sert de le stresser. De plus ces calculs et ces indices ne remplacent pas un avis médical ou bien la consultation d’un diététicien qui donneront une analyse aux cas par cas et plus approfondie.

 

Pour conclure, nous dirons que le poids idéal n’est un chiffre à atteindre pour apaiser notre conscience et nous dire qu’on n’est ni maigre ni en surpoids, qu’on est dans les standards de beauté de la société et ainsi parvenir à une tranquillité d’esprit si l’on est quelqu’un qui se préoccupe beaucoup de ce que les autres pense de nous. D’un point de vue de santé puisque c’est une conception purement statistique, le poids idéal est très fiable et en l’atteignant, du moins en ayant votre poids dans un intervalle autour, vous diminuez grandement vos chances d’avoir une maladie liée aux problèmes de poids.

 

Articles associés

Laisser un commentaire