Bien vivre sa sexualité à partir de 40 ans

Avoir une sexualité épanouie à chaque étape de sa vie n’est pas une chose impossible. A partir de 40 ans, la femme remarque des changements dans son corps qui peuvent susciter des craintes et des questionnements. Après avoir vécu le bonheur de la maternité, il est temps pour elle d’entrer dans une toute nouvelle période : celle de la préménopause suivie de la ménopause. Passé la quarantaine, peut-on encore continuer à profiter pleinement de sa sexualité ? Comment appréhender efficacement tous ces changements ?

Les changements du corps et la baisse de la libido

Au fur et à mesure que le temps passe, la femme remarque des modifications dans son organisme. A part les éventuelles transformations au niveau des rides, de la cellulite, de la graisse abdominale, de la chute des cheveux, etc, le corps subit également des changements hormonaux ce qui peut influer sur la sexualité de la femme:

  • L’abaissement du taux de progestérone peut provoquer des troubles du sommeil et aussi de l’irritabilité
  • La chute du taux d’œstrogène peut influer sur votre énergie. La fatigue se fait alors ressentir un peu trop souvent pour certaines. Les rapports sexuels peuvent devenir douloureux du fait d’une baisse de la lubrification vaginale. Durant la préménopause, les périodes de menstruations sont soit plus courtes et légères, soit plus longues et intenses.
  • La diminution lente du taux de testostérone occasionne une baisse de libido
  • Le syndrome du nid vide peut aussi être la cause de certains troubles. Il s’agit d’une étape dans laquelle la femme doit faire face au départ de ses enfants. Ils quittent le cocon familial ce qui crée alors un sentiment de vide, de tristesse et de solitude. Il survient alors une incapacité à ressentir du plaisir qui constitue un frein à a vie sexuelle.

Qu’en est-il de la ménopause ?

Qui dit ménopause dit baisse d’hormones sexuelles. Cette période se manifeste entre 40 et 50 ans. Elle correspond à l’arrêt des règles. La grossesse n’est donc plus possible lorsqu’une femme atteint cette étape. Elle se manifeste de différentes manières et influe considérablement sur la sexualité féminine. Parmi les nombreux symptômes liés à la ménopause, on peut citer la sécheresse vaginale, les troubles du sommeil, les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes, les maux de tête, les douleurs articulaires, l’anxiété.

 

Une vie sexuelle épanouie

Il est tout à fait normal de se poser des questions après la quarantaine. Avec toutes les modifications qui se produisent dans son organisme, la femme émet des craintes par rapport à son couple et à sa vie sexuelle.

Pour retrouver la pêche, il faut savoir accepter son corps avec ses changements et les conséquences qui vont avec. Vous pouvez commencer par prendre soin de vous pour diminuer votre sensation de mal-être. Il ne s’agit pas de faire de gros caprices, mais seulement de prendre rendez-vous chez le coiffeur, de se faire plaisir en allant au restaurant, de sortir avec les copines de temps en temps.

Il faut également penser à son couple, à comment raviver la flamme des beaux jours. Planifiez plus d’activités ensemble, préparez un dîner aux chandelles, faites des câlins. Il est important de sortir de la routine quotidienne. Les petites surprises de temps à autre vous permettront de réveiller le désir. Vous reprendrez alors facilement le dessus sur votre sentiment de vide.

Articles associés

Laisser un commentaire